Comment je travaille

 

Ma motivation découle d'un constat simple mais primordial : dans l’accompagnement d’une personne en difficulté et détresse psychique, il est fondamental de proposer une vraie écoute active et empathique.

 

Cela ne signifie pas de se limiter à poser un diagnostic, à donner des conseils ou à résoudre un problème à la place de la personne suivie, mais de l’écouter et l’accompagner en essayant d'influencer le moins possible sa démarche personnelle en quête de solutions, d’autonomie et de sens. À la base de ce positionnement, il y a le postulat suivant : tout être humain, si mis dans des bonnes conditions, est capable de mobiliser les ressources nécessaires à son développement et à son épanouissement.

 

En d’autres termes, je vous propose un accompagnement thérapeutique selon l’Approche Centrée sur la Personne de Carl R. Rogers.

 

L’Approche Centrée sur la Personne

 

Carl R. Rogers (1902-1987), a été l'un des fondateurs de la psychologie humaniste et l'un des psychologues les plus influents aux États-Unis. Il a été actif en particulier dans le champ de la psychologie clinique. Une étude publiée en 2002 dans la Review of General Psychology, l’a classé parmi les six plus importants psychologues du XXe siècle, aux côtés notamment de Jean Piaget et Sigmund Freud.

 

Fondée dans les années 50’, l’Approche Centrée sur la Personne (ACP) met l'accent sur la qualité de la relation entre le thérapeute et la personne en suivi. Selon Rogers, le thérapeute essaie de montrer les trois attitudes fondamentales suivantes : l'authenticité, l'acceptation inconditionnelle de la personne (ou non-jugement) et l'écoute empathique. Une caractéristique découlant de ces trois attitudes, est la "non directivité" : le thérapeute renonce consciemment à donner une direction quelconque au client, dans un engagement de respect et confiance à l’égard de ce dernier. De ce fait, il rencontre un individu à part entière et lui offre un espace thérapeutique à la fois professionnel et humain.

 

L’Approche Centrée sur la Personne dispose en Suisse de sa propre association depuis 1979. Celle-ci réunit plus de 600 membres qui travaillent dans une attitude fidèle à la philosophie de Carl Rogers.

 

L'Approche Centrée sur la Personne, est reconnue par la Fédération Suisse des Psychologues (FSP) parmi les méthodes scientifiquement fondées, au même titre que les approches psychanalytique, systémique ou cognitivo-comportementale.